|
|
Tournés vers le second tour
|
|
Tournés vers le second tour

Tournés vers le second tour

Arrivés en tête dimanche dernier, Emmanuel Macron et Marine Le Pen vont rejouer dans dix jours leur duel de 2017. Avec beaucoup plus d’incertitudes qu'il y a cinq ans.
B.V
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Sommes-nous à la veille d’un véritable séisme politique ? Le 25 avril au matin, plus personne n’exclut que la France se réveille en ayant porté un Le Pen à la tête du pays. Un scénario inimaginable il y a 20 ans, mais qui n’est plus aujourd’hui de l’ordre du cauchemar ou du rêve, selon de quel côté on se place. Dimanche dernier, les soutiens du Président sortant relevaient que leur champion avait gonflé son score obtenu il y a 5 ans au premier tour. Cependant, Emmanuel Macron n’a pas tué le match, loin de là, et son entrée en campagne tardive n’a pas contribué à le rapprocher d’une frange de la population qui fourbit à son égard un vrai sentiment de répulsion. « Il va falloir mieux expliquer entre les deux tours ce que nous voulons faire pour le pouvoir d’achat, la transition énergétique et le social », convient la députée LREM du Loiret Stéphanie Rist. 

Faiseurs de roi

Marine Le Pen, elle, va continuer à jouer à fond la carte de la présence protectrice. Elle a fait cela durant toute sa campagne du premier tour, évitant de trop en dire et lustrant son image en bénéficiant du discours ultra-droitier d’Éric Zemmour. « Zemmour a été l’idiot utile de Le Pen », a-t-on d’ailleurs pu entendre dire dans le Loiret, département où l’on a voté, lors du premier tour, pour la candidate du RN et pour le Président sortant, quand bien même Jean-Luc Mélenchon aura devancé Marine Le Pen sur l’ensemble de la métropole d’Orléans et à Orléans ville. D’ailleurs, ce que décideront les électeurs de Jean-Luc Mélenchon pour le second tour conditionnera en partie le résultat final de l’élection présidentielle. Certains électeurs de gauche, qui se sont ralliés à Mélenchon au premier tour dans l’idée de voter « utile », auront peut-être la tentation de donner leur voix au Président sortant, mais dans le cercle plus formé des militants Insoumis, cette hypothèse irrite : « Le Pen est xénophobe et raciste, mais Macron est le président des riches, peste ainsi Jean-Marie Boutiflat, l’une des figures de LFI à Orléans. Il n’est pas plus respectable. Les dernières affaires sont révélatrices de sa stratégie. C’est un menteur et quelque part un voleur. Je ne souhaite ni l’un ni l’autre ». Si les militants Insoumis en ont assez de devoir encore une fois « faire barrage » au second tour de la présidentielle, cet agacement transparaît aussi dans la bouche d’autres militants d’une gauche plus modérée. Soutien d’Anne Hidalgo dans le Loiret, la socialiste Fanny Pidoux avoue pourtant sans se cacher qu’elle votera Emmanuel Macron au second tour. « En attendant, on aimerait quand même bien avoir quelques gages de sa part, notamment sur la retraite à 65 ans. Si Le Pen passe ? On entrera dans la résistance par le militantisme, on combattra chacune de ses mesures une à une. » Au niveau de la droite locale, le président de la fédération loirétaine des LR, Serge Grouard, a gardé le silence, même s’il avait assuré, quelques semaines plus tôt, qu’il ne choisirait pas entre Le Pen et Macron. Preuve que la droite « classique » ne sait plus tellement à quel saint se vouer, le maire d’Olivet et premier vice-président de la Métropole, Matthieu Schlesinger, a indiqué pour sa part que, « fidèle à ses convictions », il voterait « évidemment » pour le Président sortant le 24 avril prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christine Rousselle : Plein gaz
Cette enseignante-chercheuse à l’université d’Orléans, spécialiste de l’énergie et des...
Porte-à-porte dansé à Orléans
Imaginez une déambulation d’artistes dans votre quartier… Qui s’étendrait jusque...
Yanis, sa maman et ses amis… rêvent plus grand
Solidarité à Saint-Jean-le-Blanc.
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS