|
|
UrgencESS : un fonds de 30 M€ pour les petites structures de l’ESS
|
|
UrgencESS : un fonds de 30 M€ pour les petites structures de l’ESS

UrgencESS : un fonds de 30 M€ pour les petites structures de l’ESS

Lors d’une table ronde organisée avec les collectivités et les acteurs tourangeaux de l’économie sociale et solidaire fin mai, Olivia Grégoire, la Secrétaire d’État à l’ESS a tenu à rassurer les représentant.e.s des structures touchées par la crise : un fonds d’aide de 30 M€ a été mis en place par le gouvernement afin de les accompagner. Les structures concernées peuvent solliciter cette aide via le réseau France Active et sur urgence-ess.fr.
P. N.

Ce n’est pas le secteur le plus visible de l’économie et, pourtant, les structures relevant de l’Économie sociale et solidaire représentent 10 % des emplois en Centre – Val de Loire au sein de 11 % des établissements employeurs. Ces structures relèvent des secteurs non-
marchands et ont différents statuts juridiques comme les associations, les coopératives, les Scop ou Scic, les entreprises agréées ESUS (Entreprises Solidaires d’Utilité Sociale) ou celles du champ de l’insertion par l’activité économique (EI, ACI, AI, EA, ESAT, etc.)
Pour toutes ces structures, la reprise sera inégale après quinze mois d’une crise sanitaire qui a vu certaines d’entre elles prospérer dans les secteurs de la santé, des soins ou de l’aide à domicile, alors que d’autres, impliquées dans la culture ou l’économie solidaire, ont souffert.

Jusqu’à 8 000 € par structure

C’est pour aider les petites structures de l’économie sociale et solidaire que le secrétariat d’État à l’Économie sociale, solidaire et responsable a créé un fonds de soutien doté de 30 M€ au niveau national. « L’objectif est à la fois de préserver l’emploi en attendant que la reprise soit au rendez-vous, et de participer à la relance : il y a une période intermédiaire à passer, et nous avons voulu accompagner les structures pour leur permettre de maintenir l’emploi et le lien social qu’elles produisent dans les territoires » selon les mots de la Secrétaire d’État Olivia Grégoire, en visite à Tours pour animer une table ronde réunissant élus et structures de l’ESS le 21 mai dernier au Bateau Ivre, lieu culturel géré par un Scop justement.

Les petites structures (de 1 à 10 salariés) peuvent bénéficier d’une subvention de 5 000 € pour celles jusqu’à 3 salariés et de 8 000 € pour celles de 4 à 10 salariés afin de consolider leur trésorerie en attendant le retour d’une conjoncture plus favorable.

Pour déployer ce fonds dans tous les territoires, le Secrétariat d’État a choisi de faire appel au réseau France Active, fort de son réseau de 40 associations spécialisées dans l’entreprenariat social réparties sur tout le territoire. Les structures voulant en bénéficier doivent en faire la demande auprès de France Active qui instruit les dossiers.

Toutes les informations sur le site : 
urgence-ess.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Christophe Marzais Cadre dynamique
Des mollets qui trahissent un kilométrage hors normes, une coupe...
LES INATTENDUS SONT DE RETOUR
Depuis le 19 juin et jusqu’au 12 septembre, la Ville de Tours...
L’Îlot à Azay-le-Rideau
On avait laissé il y a quelques années sur les...
Événements de la semaine
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
10
Déc
En ligne, sur réservation auprès de Ciclic – resa-ciclicanimation@ciclic.fr
19h
9
Déc
Via le lien zoom fourni sur l’agenda de la bibliothèque municipale de Tours : www.bm-tours.fr
19 h
5
Déc
Sur le Facebook Le Temps Machine. Programme complet
19 h
3
Déc
La chaîne YouTube du théâtre-école Samovar https://www.youtube.com/c/LeSamovar93
18 h 
ARTICLES RÉCENTS